POURQUOI vous êtes (et resterez) NUL EN CHINOIS ?

L’une de vos résolutions pour l’année 2015 est de vous lancer dans l’apprentissage de la langue chinoise ?

Nous vous avons alors facilité la tâche en détruisant l’un des préjugés les plus tenaces concernant cette langue réputée inaccessible.

Et la réponse va vraiment vous surprendre…

====================================================

Extrait Page 9 du Livre : « Pourquoi vous êtes (et resterez) nul en chinois ? »

Vous pensez que le chinois c’est difficile…

Cette excuse, bien que non fondée, est compréhensible. Comme le disait mon Inspectrice lors de ses présentations : Le chinois n’est pas une langue difficile, c’est une langue distante.

Le chinois, c’est une langue distante car elle est différente. C’est trop différent du français ou de l’anglais. Et ce qui est différent fait peur…

Pourquoi ce qui est différent fait peur ? Parce que ce qui est différent change vos habitudes, votre façon de penser. Et que la nature humaine fait que vous ne voulez pas changer vos habitudes.

Ce qui est différent va vous enrichir, mais changer fait peur. Et c’est pour cela que seuls certains franchissent le cap de l’apprentissage d’une langue distante.

Devant ce trou noir que représente la langue, sa culture, ses rites, ses croyances… Nous l’inventons à notre façon… Et comme cette étrangeté vous échappe, vous la reconstruisez à partir de vous-mêmes, de vos pensées… Et aussitôt vous avez plutôt tendance à lui attribuer vos mauvaises pensées…

Ce qu’il faut donc observer et qui est intéressant pour casser ce préjugé sur la difficulté du chinois, c’est de voir qui dit que le chinois est difficile, et qui dit que le chinois est facile.

Vous vous rendrez compte que ceux qui disent que c’est difficile, comme vous, sont des gens qui n’ont pas encore commencé à apprendre le chinois, ou qui n’ont pas eu les bonnes astuces !

Posez la question à d’autres apprenants, sur les différents points d’une langue :

  • Prononciation : des phonèmes proches du français, quatre astuces suffisent pour savoir prononcer les tons, et une astuce suffit pour la prononciation des lettres expirées…
  • Grammaire : il n’y en a pas. Une astuce existe pour retenir la construction des phrases de base, et pour le reste : pas de conjugaisons, pas de masculin, pas de féminin, pas de singulier, pas de pluriel (donc aucun accord), pas de déclinaisons… Vous pensez que la grammaire va vous poser problème ?
  • Caractères : Tout est question de fréquence, car si il existe des milliers de caractères, rien que la connaissance d’un seul donne 5% de tous les textes !

Là aussi, des astuces existent pour savoir déchiffrer les caractères. En passant par leur histoire par exemple. Car le chinois, ce ne sont pas des symboles abstraits, mais bien des représentations d’idées concrètes.

Et pour associer les caractères à leur prononciation, vous découvrirez des éléments phonétiques vous donnant des éléments essentiels sur la prononciation.

Une astuce supplémentaire utilisant vos trois mémoires permettent en plus de mémoriser 400, 800, 1200 caractères par an en 10 minutes par jour seulement !

Alors, toujours aussi difficile le chinois ?

Bien sûr, il n’existe pas de méthode miracle. Comme pour tout : il faudra travailler, régulièrement et surtout intelligemment…

====================================================

Pour aller plus loin, nous avons regroupé 18 autres préjugés que vous pouvez télécharger maintenant dans un livre complet en cliquant sur l’image ci-dessous :

apprendre le chinois gratuit

Écrivez vos précieux commentaires ici :