Un expert vous décrit la préparation physique idéale avant votre stage de Kung fu en Chine

J’ai recueilli pour vous aujourd’hui les réponses d’un entraîneur professionnel des arts martiaux chinois.

Il vous donne dans cet article les clefs pour préparer efficacement une formation de Kung fu en Chine. Nassim est professeur de Wushu, titulaire d’un diplôme supérieur en théorie et méthodologie de l’entrainement sportif (Bac + 5). Grâce à sa formation, il possède une vision très moderne, scientifique et rationnelle de la pratique et de l’enseignement des arts martiaux chinois.[ois skin= »Top post 1″]

Actuellement, il enseigne dans la région des Pays de la Loire (Angers, Nantes et Cholet). Vous pouvez voir un aperçu de son travail sur Kung fu Angers.

D’une façon générale, à quoi sert d’effectuer une préparation physique ?

Pour résumer, l’objectif de la préparation physique est de provoquer un certain nombre d’adaptations physiologiques grâce à la charge physique que nous faisons subir à notre corps.

Suite à ses adaptations, nous améliorons nos qualités physiques (force, vitesse, endurance, souplesse).

L’amélioration des qualités physique améliore les performances du pratiquant et participe à la prophylaxie (prévention des blessures).

Dans le cadre de la formation VIVRE à SHAOLIN au Temple Fawang, sur quoi dois-je mettre l’accent ?

Il est très difficile de passer de 2 entraînements par semaine à 2 ou 3 entraînements par jour. La conséquence est souvent les blessures qui vous font perdre beaucoup de temps d’entraînement et d’argent. Si vous voulez profiter au maximum de votre stage, vous devriez vous y préparer au maximum.

Si vous êtes débutant, vous devrez mettre l’accent sur les qualités d’endurance (endurance aérobie et endurance-force) et la souplesse. Car vous souffrirez surtout des grands volumes d’entrainement (endurance) et de la répétition prolongée des Jibengong 基本功 (exercices de bases) qui demandent beaucoup de souplesse.

Si vous êtes un pratiquant avancé ou un compétiteur, je vous conseille, dans un premier temps, de prendre connaissance de l’intensité et du volume de la charge des entraînements que vous allez suivre ainsi que du temps et des moyens de récupération que vous aurez. Dans un deuxième temps, construire un programme d’entrainement progressif qui aura comme objectif de tendre le plus possible vers la charge que vous allez subir en Chine.

Selon toi, comment profiter au maximum de ce type de formation ?

Une bonne préparation physique préalable Si vous avez une bonne école de Shaolin Quan près de chez vous, apprenez quelques bases avant de partir. Vous profiterez plus de votre séjour.

Si vous tombez sur un professeur qui enseigne des programmes « à la demande », soyez modeste en commençant par le commencement et en choisissant un programme qui correspond plus à votre niveau qu’à vos envies et fantasmes (styles imitatifs, armes articulées).

Mettez-vous en contact avec des personnes qui peuvent vous renseigner sur la réalité de l’entrainement en Chine, pour ne pas être déçu de ce que vous trouverez (pas de magie du Qi, pas de personnes qui volent comme dans tigre et dragon, la réalité pécuniaire de l’enseignement du Wushu aux occidentaux en Chine).

vivre à shaolin

2 Commentaires

  1. Valentin saint léger
    • Unilam

Écrivez vos précieux commentaires ici :