Mes 4 meilleurs conseils pour commencer l’étude de langue chinoise

Une langue étrangère ne s’apprend pas, elle se pratique !

Elle se pratique efficacement même, si possible ! Vous souhaitez vous lancer dans l’étude de la langue chinoise ou venez d’en commencer l’apprentissage ? Je trouve l’idée excellente mais vous êtes-vous demandé comment optimiser votre étude ? Dans l’article d’aujourd’hui, je souhaite allier ma petite expérience à l’utilité à travers 4 conseils que je développe en détail:

  • parfaitement imiter la musicalité des tons
  • survivre sans le pinyin
  • s’enregistrer
  • s’entourer de chinois

Parfaitement imiter la musicalité des tons

Lors de mon premier séjour en Chine en 2001, j’apprenais la langue depuis déjà 6 mois, ce qui me donnait la possibilité d’engager des conversations simples. Malgré cela, certains de mes interlocuteurs ne comprenaient pas tout ce que je disais. Je me suis alors rapidement rendu compte que ma prononciation était (relativement) correcte mais que les tons n’étaient pas justes. Cette maladresse entraînait alors des déformations de sens voire une incompréhension totale.

La langue chinoise reste une langue musicale dans laquelle les centaines de syllabes se distinguent par un système d’intonation. Il ne s’agit pas dans cet article d’enseigner les 4 tons en mandarin (j’y reviendrai toutefois dans un prochain article), mais de vous montrer que l’élément essentiel dans cette langue est la maitrise des tons. Il y a des airs de chansons que l’on oublie jamais. Il faut donc considérer l’apprentissage des caractères chinois comme autant d’air de chansons à retenir.
[note]Petit conseil: ces « airs de chansons » sont plus faciles à intégrer s’il y a au moins 2 caractères. Efforcez-vous donc toujours d’apprendre un nouveau caractère chinois avec le ou les caractères associés (car un « mot » est le plus souvent composé de 2 caractères).[/note]

Pensez à exagérer ! Pour distinguer plus clairement les différences de tons en chinois, il est parfois utile d’amplifier l’intonation (cela ne signifia pas parler plus fort !). N’hésitez pas à répéter cet exercice autant de fois que nécessaire et même plus ! Une fois que ce système musical est assimilé, l’apprentissage de nouveaux caractère avec le ton associé devient alors de plus en plus facile et rapide.

Survivre sans le pinyin

Le pinyin (littéralement « épeler les sons ») est le système de transcription phonétique officiel. Voilà, ceci étant dit, un exemple sera très certainement beaucoup plus clair pour vous. Par exemple, si j’écris: « 法 » , vous n’avez aucun moyen de deviner comment se prononce ce caractère sans autre indication. Le pinyin permet donc de donner une idée du son à prononcer pour ce caractère, en l’occurrence « FA » (3ème ton).

Cette aide est précieuse pour tout nouvel apprenant mais également nocive ! En effet, il est très facile de devenir dépendant du pinyin à tel point que l’on se passe des caractères pour « lire » le chinois (comme par exemple avec les méthodes de chinois Assimil dans laquelle on se focalise presque immédiatement sur le pinyin). Si votre objectif est d’uniquement d’apprendre à parler chinois, le pinyin est suffisant (et cette fameuse méthode Assimil est très efficace). Mais si votre objectif est d’appprendre à lire le chinois, lisez le pinyin la première fois et effacez-le ensuite ! Pour information également, exceptés sur les panneaux routiers et à de très rares exceptions près, le pinyin reste très peu utilisé dans la vie courante en Chine.

S’enregistrer

La meilleure façon de contrôler la justesse des tons en mandarin reste de pouvoir s’enregistrer et de comparer votre enregistrement avec le support audio que vous utilisez. Vous serez parfois surpris car on observe assez souvent une nette différence entre ce que vous dites et ce que vous croyiez avoir dit. En 2001, j’utilisais un vieil enregistreur (avec les fameuses cassettes à bande magnétique) mais à l’heure du numérique, il existe une petite merveille que j’utilise actuellement comme « dictaphone », enregistreur de voix associé à un micro-cravate pour les vidéos et podcasts et enfin comme MP3:

Le voice recorder SONY ICD-UX80 (2 Go)

Lorsque j’étudiais le mandarin à l’Université Normale de la Capitale (à Pékin), nous devions préparer un travail audio chaque semaine que notre professeur commentait. L’expérience est réellement utile et permet des progrès plus rapides.

S’entourer de chinois

Ce dernier conseil paraît tellement simple et évident… Et pourtant, peu d’apprenants le suivent car 2 questions viennent à l’esprit: « je les trouve où les chinois ? » et « je les aborde comment exactement ? ». Voici comment j’ai procédé à Nantes pendant plus de 2 ans: j’ai d’abord réuni quelques amis français intéressé par la langue chinoise. Puis nous avons défini un lieu qui nous servirait de point de rencontre (le Tachidelek puis le Lieu Unique pour les Nantais qui me lisent). Enfin, je suis allé à la rencontre des étudiants chinois en leur proposant un groupe de discussion français-chinois 1 fois par semaine.

Cette soirée hebdomadaire était un véritable succès et tout le monde y gagnait. Lorsque l’on étudie une langue étrangère comme le mandarin, il est très important de sortir du cadre scolaire et de pratiquer le plus possible en « situation réelle » (ou le plus proche possible du réel). En fin d’année, lors des examens, il y avait une différence de niveau abyssale entre les étudiants qui se contentaient des cours de chinois et ceux qui fréquentaient régulièrement des étudiants chinois. Si vous deviez appliquer un seul de ces 4 conseils, ce dernier serait à privilégier car il couvre complètement les 3 autres.

Conseil supplémentaire…

En discutant avec un ami proche résidant à Pékin depuis plus de 8 ans, il  me confia que ces nombreuses soirées karaokés lui ont permis de progresser également très rapidement dans l’assimilation de nouveaux caractères et donc de vocabulaire. Apprendre des chansons chinoises par coeur est une idée originale et ludique. Dites-moi ce que vous en pensez…

Les 3 erreurs classiques en langue chinoise et la vidéo pour les corriger !

Écrivez vos précieux commentaires ici :